Mon nouveau poème : « Une invocation à la Muse »

Érato de mes errances,

Ta lyre accompagne mes stances

Quand ma plume vagabonde

Se promène autour du monde.

La tempête s’acharne sur moi !

Muse, chante-moi les exploits

De mon rafiot ballotté par les flots !

Est-ce de tout mortel le lot ?…

Ou m’est-il réservé ce sort ?

M’appelles-tu vers un bon port ?

Du confort moderne je m’éloigne…

Mais je vois que tu m’accompagnes !

J’entends ta lyre vagabonde,

Je vois ton visage dans l’onde.

Ce n’est pas seul que je suis poète,

Tu rends mes odes plus complètes.

Si je te tiens la main, femme,

Brille mieux la poétique flamme !

Elle naît dans la passion,

Cette divine inspiration !

Je connais bien sûr mon univers

Mais tu crées l’imprévu dans mes vers.

Pour moi-même je deviens surprenant

Quand ton monde m’est immanent.

Tu crées en moi la complétude

Qui dépasse ma solitude.

Sans écho le cri est trop court.

Sans Muse comment dire l’Amour ?

Comment dire l’amour de la vie ?

Sait-on partager des envies ?

Le poème devient moins sévère

Lorsque ta magie opère.

Par champs et bois que le soleil inonde

De couleurs, erre ma plume vagabonde.

Muse chante-moi le bonheur

De s’enivrer seul du parfum de mille fleurs !

Érato de mes errances,

Ta lyre accompagne mes stances.

Ma plume souligne ta vivacité

Et peut caresser ta fierté.

(21/3/2019)


Raymond Delattre

Une réflexion au sujet de « Mon nouveau poème : « Une invocation à la Muse » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s