Axoum, premier royaume puis empire des Abyssins

Les Abyssins étaient connus depuis le 15ème siècle avant notre ère par les Egyptiens. Axoum est une ville du Tigré. Son royaume indépendant se serait constitué quelques années avant le début de notre ère et il a dominé l’Abyssinie. La ville aurait été créée beaucoup plus tôt par le royaume (sud-arabique) de Saba, mais les Abyssins n’avaient alors d’importance que comme intermédiaires du commerce de l’encens et des épices du Pount vers l’Egypte. Au 1er siècle de notre ère, Axoum est un relais important dans le commerce maritime entre l’Egypte et l’Inde. Adulis est conquis et devient le principal port. Aksoum est peut-être le premier Etat christianisé, vers 330 (christianisme monophysite). Des liens sont établis avec l’Eglise copte d’Egypte. Au 4ème siècle toujours il se transforme en un grand empire et conquiert le royaume de Méroé vers 350 et d’autres pays de la région. Plus tard, vers 520 c’est l’annexion du Yémen et de ses dépendances sur la côte de Somalie.
Les Abyssins sont chassés du Yémen par les Perses vers 590. Puis la naissance de l’islam est fatale pour la ville d’Axoum dont une partie importante de la population commence à se convertir à cette nouvelle religion dès le 8ème siècle alors que les Abyssins de l’intérieur demeurent parfaitement chrétiens et hostiles à l’Islam.
Au 12ème siècle une nouvelle capitale abyssine est créée et le Tigré qui comprend trop de musulmans, n’est plus prépondérant dans ce nouvel empire (du Négus) à l’abri dans ses montagnes.
La littérature d’Axoum est de langue guèze, qui demeure la langue officielle du royaume éthiopien jusqu’au 10ème siècle. Cette littérature axoumite propose surtout des Annales sur l’histoire du royaume et des textes religieux qui eux sont traduits du grec. La langue guèze disparaît au Tigré au 19ème siècle et il n’y subsiste alors qu’un dialecte local plus populaire de l’abyssin, dans une province devenue depuis longtemps à majorité musulmane. Au 10ème siècle l’amharique, langue de l’intérieur du nouvel empire éthiopien, remplace le guèze comme langue officielle et littéraire de l’Etat éthiopien.

L’écriture guèze et éthiopienne ancienne utilise un alphabet composé uniquement de consonnes et qui dérive de l’alphabet sudarabique.
Pour illustrer, une carte perso d’Axoum et des pays de la Mer Rouge vers 300 de notre ère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s