Les Caboclo (métis) d’Amazonie

« Les Amérindiens ont disparu rapidement au long du bas et moyen Amazone. Ils sont remplacés en maints endroits par un peuple de métis, les Caboclo. Ceux-ci vivent plus ou moins comme des Amérindiens et en dehors des villes mais ils dépendent de la civilisation des Blancs et en sont les alliés…
C’est au Brésil qu’on nomme habituellement « Caboclo » les métis de Blancs et d’Amérindiens. Ils sont particulièrement nombreux en Amazonie. Le métissage a été le plus important avec les Tupi. L’exploitation du caoutchouc aurait favorisé les premières unions entre hommes blancs et femmes indigènes. Bien que la vie quotidienne des Caboclo aux abords du fleuve ressemble assez bien à celle des Amérindiens, leur intérêt les porte plus vers une alliance avec les Blancs et la civilisation qu’avec les Amérindiens. Néanmoins dans le contexte actuel où la forêt est menacée par les industriels extractivistes, les Caboclos qui tirent l’essentiel de leurs ressources de la forêt et du fleuve (menacé de pollution) s’allient plus volontiers qu’autrefois aux indigènes. Actuellement on désigne souvent par ce mot toutes les personnes qui vivent en Amazonie hors des agglomérations, qu’ils soient des Blancs, des Indiens ou des métis. » (extrait de mon livre à paraître sur les gardiens de la forêt)
Les Cafuzo  sont eux des métis de Noirs et d’Amérindiens. Le Brésil est un pays aux nombreux métissages : un Mulato (métis de Blanc et de Noir) pouvait également « épouser » une Amérindienne.

Pour illustrer, une carte perso.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s