Les Garifunas d’Amérique Centrale

Les Garifunas (ou Caribes Noirs) sont un peuple très particulier né dans les Petites Antilles et localisé à ses débuts à Saint Vincent surtout. Cette ethnie nouvelle résulta de la cohabitation d’esclaves noirs fugitifs avec des Amérindiens Caribs et Arawaks. Par la suite, chassés des îles par les colons britanniques en 1796, ils ont gagné les côtes orientales d’Amérique Centrale. Ils ont occupé progressivement des territoires au Honduras, à Belize, au Nicaragua et au Guatemala. Leur langue est évidemment très particulière. Cette sorte de pidgin comporte du vocabulaire arawak, swahili, yoruba, français, espagnol… Les linguistes l’ont classé parmi les parlers arawaks. Les Garifunas sont plus de 500.000 aujourd’hui, dont 100.000 locuteurs de la langue. La plupart sont restés dans des régions côtières. Certains ont émigré récemment aux USA.
Pour illustrer, une carte perso des peuples autochtones de ces pays

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s