Les Pictes antiques

Les mots « britannique » et « breton » sont en fait synonymes de « Picte » ou « Prydain ». En réalité ces mots désignent deux peuples bien différents et parfois ennemis entre eux. Le vrai nom des Bretons est « Cumbriens » ou « Cambriens » (selon la région). En fait les îles étaient nommées britanniques (y compris l’Irlande semble-t-il où se trouvaient encore une ou deux tribus pictes au début du Moyen-âge) parce que les Pictes en furent les premiers occupants gaulois (hallstattiens) avant les Bretons (laténiens).

Un extrait de mon livre : « Langues et origines des peuples de l’Europe antique » pour plus de précisions.

« L’île de Grande-Bretagne entière est nommée « Albion » dans le « Périple d’Himilcon » et dans le « Périple massaliote », récits qui sont datés du -6ème siècle avant notre ère. Ce terme désigne plus particulièrement le pays des Pictes ou Pictavie (l’Ecosse) à l’époque romaine. « Picte » se dit « Cruithnig » en gaélique et « Prydain » en gallois. La consonne initiale n’est pas la même car le gaélique est « une langue en kw » comme le latin tandis que le gallois est « une langue en p » comme le celte (de France). De plus ces deux noms possèdent un suffixe différent (correspondant au latin -icus et –anus). Le mot gallois doit être plus juste, puisque les linguistes considèrent le picte comme « une langue en p ». Avec un p initial, « cruithnig » devient « prytnig » (en latin « britannicus »). L’expression « les îles britanniques » peut donc être traduite par « les îles pictes », ce qui signifie qu’au -6ème siècle, à l’époque hallstattienne, elles appartenaient toutes aux Pictes. Le mot « Breton » (Prydain) par lequel on désignait les Gaulois qui se sont nommés eux-mêmes « Cumbriens » (Kumry), signifie également « Picte » (alors que les Pictes sont souvent ennemis des Bretons). « Prydain » semble donc être le vrai nom ethnique des Pictes et le sens de ce vocable reste à déterminer. Les Romains l’ont réinterprété par un mot latin ressemblant : les Picti, « les hommes peints » (car tatoués). Les Pictes sont donc les premiers Gaulois arrivés sur l’île (après des Ligures). A partir du -5ème siècle, ils ont été soumis dans le Sud à des groupes « laténiens » nouvellement débarqués. Dans le Nord de l’Ecosse, ils ont pu résister sur leurs montagnes très peu hospitalières, et leur culture hallstattienne a peu évolué.  Les Verturiones campent juste au Nord du Mur d’Antonin. Un de leurs villages se nomme « Alauna » (en langue gauloise, =La Nourricière, nom d’une déesse). On les appelle aussi Maeates. Plus au Nord, les Caledones occupent les Monts Graupius (Monts Grampians). « Caleto » signifie « dur, vaillant » en gaulois et se retrouve dans le nom des Calètes, une tribu armoricaine. Pour combattre, ils sont armés de lances et de poignards. Ils élèvent des troupeaux et pratiquent la chasse et la cueillette. Les Carnonates, les Smertes et les Décantes habitent les Highlands du Nord. Les Lugi sont des fidèles du dieu gaulois Lug. Les Cornovii vivent sur les bords de la rivière Helmsdale. A l’Extrême-Nord, les Caereni se trouvent à proximité du Cap Orca.  Les îles Orcades sont peuplées par les Orques.  Quant aux Hébudes, selon Pline l’Ancien, ils pêchent et élèvent des troupeaux dans les îles Hébrides.Toute la population d’Ecosse n’était sans doute pas gauloise et la langue picte contient un substrat non indo-européen dont l’origine n’est pas identifiée. À l’époque romaine, les Pictes deviennent pirates et pillent fréquemment les côtes des Bretons insulaires, parfois avec la complicité de Scots d’Irlande. »

Pour illustrer une carte perso des tribus du nord des îles britanniques à l’époque de l’empire romain.

3 réflexions au sujet de « Les Pictes antiques »

  1. Je me suis toujours demandé si il y avait un lien entre les Pictes d’Ecosse et les Pictes du Poitou? Ou étaient-ce deux tribus distinctes d’hommes peints? Je n’avais jamais vu que l’Ecosse avait aussi été nommée Pictavie, comme Poitiers 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai lu souvent que les Pictes sont originaires du Poitou où étaient les Pictons. Mais à ma connaissance personne n’est jamais parvenu à le démontrer et l’homonymie n’est pas une preuve, surtout que c’est un nom donné par les Romains. Il faudrait connaître le nom réel du peuple du Poitou alors que celui des Pictes d’Ecosse me semble être « Prydain ». La comparaison est d’autant plus difficile du fait que les Pictons du Poitou sont une simple tribu alors que les Pictes d’Ecosse sont un groupe important de tribus et qu »ils sont sensés avoir occupé l’ensemble des îles britanniques. Jusqu’à présent rien ne prouve leur parenté mais rien ne prouve le contraire non plus. Quant à Pictavie, ce mot est formé sans doute sur un suffixe -AVIE qui signifierait « terre », « pays » comme Scandinavie à partir du mot « Scandie » des auteurs antiques. Suffixe employé sans doute au début du moyen-âge. L’utilisation d’un même suffixe n’est pas une preuve non plus.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s