Tristes tropiques : les Nambikwara du Mato Grosso

« Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui. »

Cette phrase est tirée de « Tristes Tropiques » (1955) de Claude Lévi-Strauss, anthropologue et ethnologue. Mais l’acculturation des autochtones et la déforestation n’étaient pas encore aussi fortes à son époque qu’aujourd’hui . Il a visité des tribus encore sauvages du Mato Grosso central, une région de l’Amazonie couverte surtout de savanes. Parmi ces peuples les Nambikwara parlaient une langue particulière. Chasseurs et cueilleurs très nomades pendant la belle saison, ils restaient dans un village près d’une rivière pendant la saison des pluies : ils y pratiquaient une agriculture sur brûlis à base de manioc et de maïs et ils pêchaient. Bien que fabriquant du coton, ils vivaient presque nus et ne confectionnaient pas de hamacs, ils dormaient sur le sol. Ils étaient armés essentiellement d’arcs et de flèches à pointe empoisonnée. Ils ont longtemps résisté aux colons brésiliens. Par la suite ils ont dû servir les sociétés d’extraction de caoutchouc et accepter la présence des missionnaires. A la fin du 20ème siècle la plus grande partie de leur territoire, notamment dans la vallée du Guaporé, a été occupée par des colons alors que beaucoup d’entre eux avaient été enfermés dans une petite réserve en 1968. Finalement on leur a concédé encore d’autres terres pour mieux les priver officiellement du reste. Ils ont conservé leurs traditions chamanistes. Ils sont peu nombreux aujourd’hui.

Une réflexion au sujet de « Tristes tropiques : les Nambikwara du Mato Grosso »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s