Les Kwakiutl du sud de la Colombie Britannique

Les Kwakiutl parlaient un dialecte du wakashan, le kwakwala, du groupe linguistique algonquien. Il resterait environ 200 locuteurs sur les 5.000 membres actuels de la tribu. Ils vivaient dans le nord-est de l’île de Vancouver et sur la côte du continent la plus proche. Leur société était aristocratique et ils célébraient des fêtes du potlatsch où les plus puissants offraient des cadeaux prestigieux pour faire étalage de leur richesse.

Les Kwakiutl partageaient avec des tribus de diverses autres langues (dont les Tlingits et les Tsimshians) la culture dite du Nord-Ouest (USA et Canada, sur la côte essentiellement) avec potlatschs et couvertures d’apparat en laine de chèvre. Ces navigateurs, et notamment pêcheurs de baleines, construisaient, en bois de cèdre (surtout), de grandes maisons, des vaisseaux et de hauts totems. Sur les totems étaient avant tout représentés les animaux-fétiches des clans dans lesquels leurs tribus étaient divisées. Ce style animalier dénote peut-être une influence sibérienne (les derniers passages de Sibérie en Amérique datent probablement de la fin de l’Antiquité, peu avant l’époque de l’Empire romain).

Pour illustrer, une carte perso des nations autochtones du sud de la Colombie Britannique au Canada et de l’Etat de Washington aux USA.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s