La Messénie antique, résistance et démocratie

La Messénie est une région grecque du sud-ouest du Péloponnèse, à l’ouest de la Laconie, qui est mentionnée dans des textes depuis le 8ème siècle avant notre ère au moins et qui existe encore aujourd’hui. Les Messéniens étaient des Grecs Doriens comme les Spartiates.
Au cours de deux guerres au 8è et 7è siècles, Sparte conquiert la Messénie, en partie pour profiter de ses ressources agricoles, et elle réduit ses habitants à l’état d’hilotes pour les uns, l’équivalent des « serfs » au Moyen Âge, ou de périèques pour les autres, hommes libres mais aux droits inférieurs à ceux des citoyens de Sparte. Alors que le plupart des hilotes et des périèques de Laconie (pays de Sparte) n’étaient pas des Doriens à l’origine, donc ils étaient considérés comme Barbares contrairement aux Messéniens. Les démocrates grecs, qui acceptent pourtant l’existence de l’esclavage, voudront rendre leur liberté à cette nation asservie, parce qu’elle est grecque (hellène) et non étrangère.
Au cours de la troisième guerre messénienne au -5è siècle, qui est en réalité une révolte des hilotes et des périèques de Messénie et de certaines régions de Laconie, beaucoup de rebelles se réfugient sur le mont Ithomé où se trouvait l’ancienne capitale de la Messénie au temps de son indépendance. Sparte reconquiert la Messénie et pour mettre fin au siège, elle offre aux combattants d’Ithomé de partir en exil. Par la suite Athènes installera ceux-ci chez ses alliés de Naupacte, port de Locride sur le Golfe de Corinthe. Ils pourront ainsi continuer à combattre Sparte, particulièrement dans la Guerre du Péloponnèse. La Messénie, Corcyre, l’Arcadie et même Argos auront parfois l’occasion de donner des leçons de démocratie à Athènes, où le parti de l’impérialisme domine trop les débats. Athènes transfère bientôt une partie des Messéniens de Naupacte à Pylos Koryphasion, port fortifié créé par Athènes en Messénie encore dominée par Sparte : la reconquête de la Messénie par ces anciens hilotes et périèques peut être ainsi envisagée. L’armée athénienne remporte une victoire importante sur les Spartiates à Pylos en -425. Quand les hilotes messéniens libérés de la tutelle spartiate, ou les Corcyréens et les Argiens deviennent les plus fervents combattants de la démocratie athénienne, relançant ainsi un débat quelque peu émoussé à l’intérieur de la grande cité elle-même ; ils montrent que quand Athènes n’est plus dans Athènes, son flambeau est repris ailleurs par de nouveaux combattants enthousiastes, et que, dans les villes autonomes, la lutte directe pour la liberté et l’égalité des droits ne s’arrêtera plus.
Mais la guerre du Péloponnèse se termine officiellement par la défaite d’Athènes, les combattants messéniens doivent provisoirement rester en exil et Sparte continue à dominer leur pays. Toutefois ce n’est que partie remise car le mouvement démocratique reste alors très puissant en Grèce et Sparte cesse rapidement de la dominer.
En −370, les démocrates Thébains et leurs alliés envahissent le Péloponnèse. Ils libèrent tous les hilotes de Messénie et fondent pour eux la ville de Messène pas loin d’Ithomé, une place forte quasi imprenable par les Spartiates. En Arcadie ils créent aussi Mégalopolis, une ville neuve très peuplée à proximité de la Messénie… et non loin de Sparte pour lui tenir tête. Ils échouent de peu dans leur tentative de s’emparer de Sparte elle-même, abandonnée de tous et qui doit désormais se tenir sur la défensive. Mais le nouveau danger pour la démocratie grecque vient de la royauté macédonienne avec les conquêtes de Philippe II. C’est une monarchie très autoritaire, voire despotique, ce qui est pire encore pour les démocrates qu’une oligarchie. Après la mort d’Alexandre le Grand en -323, la Messénie redevient indépendante et elle fera partie de la Ligue achéenne : elle ne tombera sous la domination de Rome qu’en 146 avant notre ère.

Pour illustrer, une carte perso.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s