Les Amérindiens nommés Ottawa

Les Ottawa aussi nommés Outaouais, Andatahouat, « Cheveux Relevés », Anichinabé, commerçaient avec les Hurons et étaient alliés aux Ériés, aux Neutres (2 tribus de la région du lac Érié) et à la Nation du Bois. Ils étaient ennemis de la Nation du Feu (ou Maskoutin). Selon Lahontan, ils comprenaient 5 nations.
Ils vivaient sur la rive droite du fleuve Ottawa, au sud-est de la Baie Géorgienne et dans les îles du nord du lac Huron, en particulier l’île Manitoulin. L’île Walpole, aujourd’hui réserve indienne, aurait toujours appartenu aux Ottawa. Après l’attaque des Iroquois qui s’emparent de la Huronie, la plus grande partie d’entre eux se sont abrités à proximité de forts français, un groupe près de Michillimakinac, un autre dans la région de Détroit. Le fleuve qui se trouvait en fait en territoire des Algonquins a été nommé « Ottawa » en leur honneur, sans doute à l’époque de la révolte de Pontiac. Des Ottawa étaient donc présents des deux côtés de la frontière actuelle entre le Canada et les USA.
Les sous-groupes jadis mentionnés des Ottawa sont : Kiskakon, Nassaauaketon, Outontagan (sur une île du lac Huron), Petits Algonquins, Sable, Sinago, Kelnouche.
Ils étaient semi-nomades mais entouraient leurs villages de pieux, sans doute pour se protéger des tribus hostiles. Ils étaient pêcheurs, chasseurs, un peu agriculteurs et comme les Hurons et avec ceux-ci parfois, ils étaient commerçants. Ils troquaient du maïs, du tabac, des fourrures, de l’huile de tournesol et des plantes médicinales contre d’autres produits chez les tribus de la région. Le transport et les déplacements se faisaient essentiellement par navigation sur les lacs et les rivières. Par la suite ils ont commercé avec les Français chez qui ils se procuraient surtout des armes et des outils en fer, de l’alcool et des armes à feu. Selon Samuel de Champlain, ils étaient habituellement équipés d’arcs et de flèches, tenaient un bouclier en cuir , leur corps était tatoué et leur visage peint.
Ils étaient de langue algonquine comme leurs voisins les Algonquins des rives du fleuve ottawa et les Chippewa du nord du lac Supérieur. Les Algonquins, les Ojibwa-Chippewa, les Potawatomi et les Ottawa avaient en fait une origine commune pas très ancienne et ils se ressemblaient même physiquement et culturellement. Ojibwa, Potawatomi et Ottawa se disaient issus des Anichinabé et ils partageaient une haine commune des Iroquois et des Sioux. Ces trois peuples sont restés alliés sous le nom de « conseil des 3 feux ».A l’Est de la Baie Géorgienne, les Hurons étaient, eux, de langue iroquoienne (mais ennemis des Iroquois) et d’une toute autre origine.
A partir du 17è siècle surtout, les tribus des grands lacs ont été décimées par les guerres tribales et par les épidémies causées par la présence de colons européens.
Les Ottawa sont devenus alliés des Français du Canada et de la région des Grands Lacs, ce qui les a poussés à participer à de nombreuses guerres contre les Iroquois.
C’est au 18ème siècle qu’eut lieu la révolte du chef ottawa Pontiac qui souleva de nombreuses tribus contre les Anglais.
Les Ottawa sont environ 15 000 aujourd’hui dont une partie sur une réserve en Oklahoma. Il reste 500 locuteurs de la langue, fort proche de l’ojibwa.
R.D.

Pour illustrer, une carte perso des peuples autochtones et des forts européens (français et anglais) de la région des Grands Lacs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s