Les Ojibwa, des Amérindiens du nord encore nombreux

Numériquement, les Ojibwa (ou Ojibwé) constituaient la principale nation des descendants des Anichinabé, loin devant les Ottawa. Ils sont en effet plus de 300 000 aujourd’hui. Ils seraient issus des Saulteux que les premiers colons français ont rencontrés à l’Est du lac Supérieur. A une époque plus tardive, ils se trouvaient eux-mêmes sur tout le pourtour… Continuer de lire Les Ojibwa, des Amérindiens du nord encore nombreux

Les Eduens étaient-ils Gaulois, Galates ou Celtes ?

« Gaulois ». Un peu d’étymologie sur un mot fondamental pour tous les Européens. « Galate » en grec classique antique signifie « gaulois » en latin (rien d’autre, pas « coq »). Les Galates, selon les Grecs, ne constituent donc pas une ethnie spécifique : ce sont les Gaulois présents dans une grande partie de l’Europe. Les Romains après César ont changé… Continuer de lire Les Eduens étaient-ils Gaulois, Galates ou Celtes ?

Charles de Langlade, métis canadien

« Le métis Charles Michel de Langlade s’est illustré au cours de la guerre entre Français du Canada et Anglais. Il est le fils du marchand de fourrure français Augustin de Langlade et d’une sœur d’un chef des Ottawa. Né en 1801, il accompagne son père en 1745 lorsque celui-ci fonde un poste de traite français… Continuer de lire Charles de Langlade, métis canadien

Les Amérindiens nommés Ottawa

Les Ottawa aussi nommés Outaouais, Andatahouat, « Cheveux Relevés », Anichinabé, commerçaient avec les Hurons et étaient alliés aux Ériés, aux Neutres (2 tribus de la région du lac Érié) et à la Nation du Bois. Ils étaient ennemis de la Nation du Feu (ou Maskoutin). Selon Lahontan, ils comprenaient 5 nations.Ils vivaient sur la rive droite… Continuer de lire Les Amérindiens nommés Ottawa

Diviser pour régner : une vieille maxime indo-européenne

Mais pas seulement une maxime indo-européenne sans doute : tous les conquérants illustres connaissaient cette recette. Je vous livre ici le commentaire que j’ai écrit sur une publication qui décrit la conquête de l’empire aztèque par une poignée d’aventuriers européens. Voici mon point de vue : « C’est toujours pareil : pour conquérir des peuples qui… Continuer de lire Diviser pour régner : une vieille maxime indo-européenne

Le bonheur tient-il à un rêve ?

Mon nouveau poème : Un bonheur Je voudrais croire en un grand bonheurMalgré le risque de durs naufrages !Ce n’est probablement qu’un mirageMais mon rêve est son seul créateur. D’abord on court vite à l’abordage,Se sentant d’avance le vainqueur.Mais repoussé après de forts heurts,On risque en prime le torpillage. Revenu près du but plein d’ardeur,On prépare… Continuer de lire Le bonheur tient-il à un rêve ?

Un nouveau chapitre à mon livre sur les Amérindiens du nord

J’ai ajouté un long chapitre à mon livre sur les peuples premiers d’Amérique du Nord, le n° 5, « Quelques tribus importantes« , qui présente individuellement un certain nombre de villages ou de bandes. Dans des chapitres précédents, j’ai décrit plutôt des groupes de tribus d’après leur langue ou dans des confédérations. Ce long ajout, qui présente… Continuer de lire Un nouveau chapitre à mon livre sur les Amérindiens du nord

Les Inuits

Nommés « Esquimaux » par les Algonquins, les INUITS sont un peuple vivant essentiellement dans les terres arctiques, le plus souvent sur la glace. En dehors du travail artisanal, des jeux et de récitals de contes, leurs principales activités sont la chasse et la pêche. Des conflits éclataient parfois avec des peuples des forêts subarctiques (Athabascans ou… Continuer de lire Les Inuits

Les Apaches Chiricahua

Les Chiricahua du sud de l’Arizona, du Nouveau-Mexique et du Nord du Mexique ont constitué le principal groupe, et aussi le plus belliqueux, des Apaches.Au même titre que les Lakota (siouan), les Comanches et Kiowas (uto-aztèque), les Cheyennes (algonquin), les Nez-Percés (Pénutien) et les Séminoles (muskogee), les Chiricahua sont devenus très célèbres pour leur longue… Continuer de lire Les Apaches Chiricahua

Les Vandales, seuls à résister aux séductions de l’Empire conquis

Les Vandales furent les derniers germaniques à avoir envahi l’empire romain à ne pas s’intégrer à la culture des vaincus et à pratiquer leur paganisme avec conversion officielle à l’hérésie chrétienne nommée « arianisme ». Ils étaient accompagnés des Alains Occidentaux de langue saka (à ne pas confondre avec les Alains Orientaux qui s’allièrent aux Huns, qui… Continuer de lire Les Vandales, seuls à résister aux séductions de l’Empire conquis