Les Pyu, premier peuple connu de langue birmane

Les Pyu fondèrent des cités-états aux premiers siècles de notre ère. Ils parlaient une langue birmane archaïque. Ils ont occupé surtout les plaines centrales de l’Irrawaddy. Ils furent hindouistes et plus tard se convertirent au bouddhisme sous l’influence de tribus birmanes arrivées à leur voisinage au 5è siècle : les Thêt et les Gadu. Les Pyu… Continuer de lire Les Pyu, premier peuple connu de langue birmane

Mon livre ethno-historique sur les Karen

Mon livret sur les Karen est maintenant publié en lecture libre en numérique sur le site Atramenta. Il peut aussi être téléchargé gratuitement dans un format au choix. Il comprend notamment quelques précisions à propos des « femmes-girafes ». Ma prochaine publication sera sur le peuple birman. Cliquer sur le lien pour accéder à la page du… Continuer de lire Mon livre ethno-historique sur les Karen

La division linguistique chez les Karen

Les Karen sont un peu plus de 4 millions aujourd’hui. Ils sont très divisés géographiquement, administrativement et linguistiquement. Ils n’ont jamais constitué de véritable Etat et ils vivent surtout en tribus. Ces divisions les affaiblissent considérablement face à leur ennemi traditionnel, les Birmans. Ceux-ci dirigent un grand Etat avec un pouvoir fort actuellement et ils… Continuer de lire La division linguistique chez les Karen

Karen et Karenni entre Birmanie et Thaïlande

Le Kawthoolei ou État karen est une région qui a acquis une certain degré d’autonomie. Mais les Karen sont divisés en de nombreuses tribus et ils n’ont jamais constitué un État centralisé au cours de leur Histoire. Plus au nord, l’État de Kayah des Karenni n’a jamais été bien intégré à la Birmanie et a… Continuer de lire Karen et Karenni entre Birmanie et Thaïlande

Les femmes « au cou long » ne constituent qu’une minorité chez les Karen

Les Padaung ou Kayan chez lesquels les femmes portent un long collier à anneaux en spirale, ne constituent qu’une des tribus (assez particulière) des Karen. Chez les autres groupes, beaucoup plus nombreux, ce collier n’existe pas. L’activité principale des femmes depuis toujours chez les Karen est le tissage ainsi que la cueillette. Leur société, très… Continuer de lire Les femmes « au cou long » ne constituent qu’une minorité chez les Karen

Les femmes au « cou long » chez les Kayan

Les Kayan ou Padaung, d’ethnie et de langue karenni, vivent en Birmanie et en Thaïlande. Beaucoup ont quitté récemment la Birmanie pour la Thaïlande afin de se mettre à l’abri du régime militaire. Les femmes portent sur le cou un long collier en spirale qui tend à l’allonger. Au bout d’un certain temps le collier… Continuer de lire Les femmes au « cou long » chez les Kayan

Des petits peuples tibéto-birmans plutôt méconnus

Dans mon nouveau livret, je présente quelques petits peuples peu connus des Européens, qui habitent des régions souvent montagneuses de la Chine du sud-ouest, de l’Himalaya, du Népal, du Bhoutan, de l’Inde, du Bangladesh, de la Birmanie… Ils s’expriment dans des langues qui sont intermédiaires entre le tibétain et le birman en n’étant ni tibétaines… Continuer de lire Des petits peuples tibéto-birmans plutôt méconnus

Les Chin, un peuple tibéto-birman

Les Chin (ou Shin ou Zomi) possèdent un territoire autonome en Birmanie (ou Myanmar) et sont également présents dans des régions de Chine du sud et au Mizoram en Inde (les Mizo qui y sont majoritaires semblent avoir des origines à la fois chin et naga). Un groupe au Bangladesh est nommé Khiang comme le… Continuer de lire Les Chin, un peuple tibéto-birman

Les Moso, une société matrilinéaire encore existante

Les Moso (ou Mosuo) parlent une langue lolo du groupe naxi. Ils utilisent d’ailleurs une écriture très proche de celle des Naxi et leurs croyances animistes ressemblent au dongba. Le bouddhisme tibétain s’est également bien implanté chez eux. Ils vivent aux confins du Yunnan et du Sichuan et sont près de 60 000 aujourd’hui. Ils sont… Continuer de lire Les Moso, une société matrilinéaire encore existante

Miao et Yao, une nation singulière

Dispersés par petits groupes sur des monts du sud de la Chine et de pays voisins, ces deux peuples possèdent une langue et une culture originales qui les distinguent nettement des Chinois Han ainsi que des autres ethnies minoritaires voisines. Les femmes en particulier se signalent par leurs vêtements somptueux, très colorés et souvent ornés… Continuer de lire Miao et Yao, une nation singulière