Les Zafiraminia, des Malgaches passés par l’Afrique

Les Indonésiens ont créé des empires maritimes au Moyen-âge. Les Zafi Raminia (ou Zafiraminia) étaient des commerçants indonésiens et malais qui ont installé leurs comptoirs sur les côtes orientales de l’Afrique. Ils fournissaient notamment des esclaves noirs africains (Zendj) aux royaumes de l’Insulinde et jusqu’en Chine. Certains d’entre eux étaient en contact direct avec Madagascar… Continuer de lire Les Zafiraminia, des Malgaches passés par l’Afrique

Les Hova, fondateurs de royaumes malgaches

Au fil des siècles depuis le 7e environ, de nombreux commerçants, dont des Iraniens, des Arabes, des Indiens, des Bantous ont fréquenté les côtes malgaches. A partir d’une certaine époque, beaucoup d’entre eux étaient musulmans (la plupart de langue swahili) car l’islam s’est diffusé progressivement sur les côtes orientales de l’Afrique et dans la région… Continuer de lire Les Hova, fondateurs de royaumes malgaches

Les Vezo, peuple premier de Madagascar

Les peuples austronésiens le plus anciens de Madagascar seraient les Vazimba et les Vézo.Les Vazimba seraient le peuple de la forêt et les Vezo, le peuple de la côte.Les Vezo devinrent pêcheurs sur les côtes du sud et de l’ouest. Leurs derniers descendants sont aujourd’hui parmi les ultimes nomades du pays et vivent surtout de… Continuer de lire Les Vezo, peuple premier de Madagascar

Les premiers habitants de Madagascar

Vers 10 000 avant notre ère, une première population était sans doute constituée de tribus de langue du groupe khoisan. Par la suite et à partir du moyen-âge surtout, les groupes de langue austronésienne deviennent les plus nombreux. Ceux-ci sont arrivés par une longue navigation et ils se sont progressivement divisés en divers groupes ethniques en… Continuer de lire Les premiers habitants de Madagascar

Une antique peur de blesser la Terre-Mère ?

« Si les anciens Berbères s’adonnent volontiers à l’agriculture, à l’élevage, au commerce transsaharien (sur de courtes distances), ils ne semblent guère aimer la métallurgie et l’extraction des minerais. Leur outillage ou leur armement restent le plus souvent en pierre ou en bois. Certains historiens prétendent même que l’Afrique du Nord (sauf l’Égypte) n’a pas connu… Continuer de lire Une antique peur de blesser la Terre-Mère ?

Mon prochain livre sera sur Madagascar

Si l’on considère l’Océan Indien comme un continent constitué uniquement d’îles, depuis l’ouest de l’Inde (les Laquedives) jusqu’aux Mascareignes, Madagascar en est la terre principale. L’Afrique en est proche géographiquement mais en semble plus éloignée du point de vue historique et ethno-linguistique. Je vous présente une carte perso des anciens peuples de Madagascar (certains y… Continuer de lire Mon prochain livre sera sur Madagascar

Mon livre sur la révolte de Pontiac

Après la guerre de sept ans, les Français vaincus doivent céder notamment le Canada et la région des Grands Lacs aux Anglais. Les Ottawa de Pontiac incitent les Amérindiens à reprendre les forts abandonnés par les Français et occupés par les Anglais. Ils craignent en effet l’invasion de leurs territoires par les colons britanniques. Ils… Continuer de lire Mon livre sur la révolte de Pontiac

Quelques exploits peu reluisants des Iroquois

Les Wenro se trouvaient près de la bande terre qui sépare les lacs Ontario et Érié. Dans la région où les Français vont fonder fort Niagara en 1678. De langue iroquoiane comme les autres tribus des environs, ils ont pourtant été massacrés par leurs plus proches voisins, les Iroquois, en 1643. Les rescapés ont été… Continuer de lire Quelques exploits peu reluisants des Iroquois

Les Seneca alliés de Pontiac

Les Seneca (ou Tsonnontouans) faisaient partie de la Ligue des 5 Nations iroquoises. Ils en constituaient le groupe le plus méridional et occidental et ils vivaient au sud du lac Ontario non loin des Cayuga et des Onondaga. Ils habitaient dans des « longues maisons » typiques de la culture iroquoise et étaient agriculteurs autant que chasseurs.… Continuer de lire Les Seneca alliés de Pontiac

Le fragile empire de Trébizonde

Sinope est une colonie fondée vers 650 avant notre ère par Milet sur la côte de Paphlagonie (en Turquie actuelle). C’était donc une ville grecque de dialecte ionien. S‌inope domina les zones côtières de la Mer Noire dans les environs. Selon Xénophon, c’est Sinope qui fonda Trébizonde (ou Trapezus) plus à l’ouest, à proximité de… Continuer de lire Le fragile empire de Trébizonde