Jean-Jacques haï de tous mais pas mort pour autant

Mon ami Jean-Jacques dont j’oublie aujourd’hui la littérature mais pas la résistance exemplaire contre le totalitarisme. Le Sage que plus tard des auteurs romantiques nommeront familièrement ‘Jean Jacques’ dans leurs œuvres, fut un précurseur important dans sa méfiance à l’égard d’effets pervers de la civilisation (même s’il ne connaissait pas la surpopulation et la pollution… Continuer de lire Jean-Jacques haï de tous mais pas mort pour autant

Les débuts de la littérature chinoise

Les premières inscriptions connues en langue chinoise datent du -15è siècle avant notre ère, notamment sur des écailles de tortue. À partir du -11è siècle avant notre ère, le bronze est utilisé comme support. Plus tard, peints sur des morceaux de bambou ou de bois ou sur de la soie, les premiers livres connus sont… Continuer de lire Les débuts de la littérature chinoise

De la lecture gratuite pour les soirées d’hiver

Pour les amateurs de lecture gratuite passionnante, originale et enrichissante, je leur propose 29  de mes livres sur le site d’Atramenta ! Mais en version numérique uniquement. Je remercie les lecteurs de ces œuvres en lecture libre. Ils sont actuellement 3.000 avec aussi plus de 920 téléchargements (car certains de ces livres numériques peuvent être téléchargés… Continuer de lire De la lecture gratuite pour les soirées d’hiver

Le romantisme sombre : Nerval

Un poème de Gérard de Nerval (1808–1855) Pensée de Byron Par mon amour et ma constance,J’avais cru fléchir ta rigueur,Et le souffle de l’espéranceAvait pénétré dans mon cœur ;Mais le temps, qu’en vain je prolonge,M’a découvert la vérité,L’espérance a fui comme un songe…Et mon amour seul m’est resté ! Il est resté comme un abîmeEntre… Continuer de lire Le romantisme sombre : Nerval

Le tome 6 de mon anthologie poétique perso

Mon anthologie poétique perso du début du 19è siècle, l’âge d’or du romantisme. Ce sera sans doute la dernière, à moins que j’en crée encore une. On se rapproche de l’époque moderne. Ici des œuvres de Marceline Desbordes-Valmore, Victor Hugo, Alfred de Musset, Heinrich Heine, Gérard de Nerval et Théophile Gautier surtout. Cliquer sur le… Continuer de lire Le tome 6 de mon anthologie poétique perso

C’est triste, une maison vide…

Je prépare le tome 6 de mon anthologie poétique perso : la première moitié du 19è siècle, âge d’or du romantisme. Un poème d’Eudoxie Rostopchina (1811–1853, Russie) Vous penserez à moi, mais il sera trop tard,Vers mes steppes déjà je serai repartie ;Pour longtemps, pour toujours, cachée à vos regards.Mon image, soudain par l’absence éclaircie,Vous… Continuer de lire C’est triste, une maison vide…

Un poème de Théodore de Banville (1823-1890)

La chanson de ma mie L’eau, dans les grands lacs bleus Endormie Est le miroir des cieux : Mais j’aime mieux les yeux De ma mie. – Pour que l’ombre parfois Nous sourie, Un oiseau chante au bois : Mais j’aime mieux la voix De ma mie. – La rosée, à la fleur Défleurie Rend… Continuer de lire Un poème de Théodore de Banville (1823-1890)

Un nouveau tome numérique de mon anthologie poétique

Je vous propose en lecture libre sur Atramenta… mon anthologie poétique perso, de Théophile de Viau à Chateaubriand. Cinquième époque de mon anthologie, l’âge d’or de la littérature classique suivi par le préromantisme. Cliquer pour une lecture gratuite : https://www.atramenta.net/lire/tome-5-des-poemes-des-17e-et-18e-siecles/85850