Le romantisme sombre : Nerval

Un poème de Gérard de Nerval (1808–1855) Pensée de Byron Par mon amour et ma constance,J’avais cru fléchir ta rigueur,Et le souffle de l’espéranceAvait pénétré dans mon cœur ;Mais le temps, qu’en vain je prolonge,M’a découvert la vérité,L’espérance a fui comme un songe…Et mon amour seul m’est resté ! Il est resté comme un abîmeEntre… Continuer de lire Le romantisme sombre : Nerval

Le tome 6 de mon anthologie poétique perso

Mon anthologie poétique perso du début du 19è siècle, l’âge d’or du romantisme. Ce sera sans doute la dernière, à moins que j’en crée encore une. On se rapproche de l’époque moderne. Ici des œuvres de Marceline Desbordes-Valmore, Victor Hugo, Alfred de Musset, Heinrich Heine, Gérard de Nerval et Théophile Gautier surtout. Cliquer sur le… Continuer de lire Le tome 6 de mon anthologie poétique perso

C’est triste, une maison vide…

Je prépare le tome 6 de mon anthologie poétique perso : la première moitié du 19è siècle, âge d’or du romantisme. Un poème d’Eudoxie Rostopchina (1811–1853, Russie) Vous penserez à moi, mais il sera trop tard,Vers mes steppes déjà je serai repartie ;Pour longtemps, pour toujours, cachée à vos regards.Mon image, soudain par l’absence éclaircie,Vous… Continuer de lire C’est triste, une maison vide…

Un poème de Théodore de Banville (1823-1890)

La chanson de ma mie L’eau, dans les grands lacs bleus Endormie Est le miroir des cieux : Mais j’aime mieux les yeux De ma mie. – Pour que l’ombre parfois Nous sourie, Un oiseau chante au bois : Mais j’aime mieux la voix De ma mie. – La rosée, à la fleur Défleurie Rend… Continuer de lire Un poème de Théodore de Banville (1823-1890)

Un nouveau tome numérique de mon anthologie poétique

Je vous propose en lecture libre sur Atramenta… mon anthologie poétique perso, de Théophile de Viau à Chateaubriand. Cinquième époque de mon anthologie, l’âge d’or de la littérature classique suivi par le préromantisme. Cliquer pour une lecture gratuite : https://www.atramenta.net/lire/tome-5-des-poemes-des-17e-et-18e-siecles/85850

Un poème préromantique de Chateaubriand

Je prépare le volume suivant de mon anthologie poétique perso. En attendant, je vous propose un poème de… François René de Chateaubriand (1768-1848) La forêt Forêt silencieuse, aimable solitude,Que j’aime à parcourir votre ombrage ignoré !Dans vos sombres détours, en rêvant égaré,J’éprouve un sentiment libre d’inquiétude !Prestiges de mon coeur ! je crois voir s’exhalerDes… Continuer de lire Un poème préromantique de Chateaubriand

Un chant nahuatl qui célèbre le printemps

Certaines villes amérindiennes de l’Empire Aztèque au Mexique aimaient la poésie (en langue nahuatl), possédaient une école de poésie et organisaient des concours de poésie. Certains de leurs rois furent d’ailleurs des poètes. Des villes éprises de poésie, mais ce ne fut pas le cas de Mexico, la très militaire capitale des cruels Aztèques : il… Continuer de lire Un chant nahuatl qui célèbre le printemps

La Palisse est-il bien l’inventeur de la lapalissade ?

La Palisse est un nom célèbre. Il s’agit de « Jacques II de Chabannes dit Jacques de La Palice , seigneur de La Palisse (qui) est né en 1470 au Château de Montaigu-le-Blin dans le Bourbonnais et mort le 24 février 1525 à Pavie en Italie, lors de la bataille du même nom » (selon Wikipedia). Mais… Continuer de lire La Palisse est-il bien l’inventeur de la lapalissade ?