Les Toungouses d’Extrême-Orient

Les Toungouses sont un ensemble de peuples d’Extrême-Orient qui parlent une langue toungouse, lointaine parente du mongol et du turc. Ce sont des chasseurs nomades qui ont aussi pratiqué plus ou moins d’élevage et un peu d’agriculture. Leurs croyances étaient chamanistes. Les tribus les plus nordiques ont adopté l’élevage du renne. Ils pratiquaient le commerce… Continuer de lire Les Toungouses d’Extrême-Orient

Où il est question des éleveurs nomades des steppes eurasiatiques

Mon livre numérique qui présente plus particulièrement des peuples cavaliers nomades, est publié en lecture libre et gratuite sur Atramenta.Un bon complément à 2 de mes œuvres précédentes : « Langues et origines des peuples de l’Europe antique » et « Peuples et langues du Caucase« . Et pour le Grand Nord (des nomades non cavaliers) : « Les peuples… Continuer de lire Où il est question des éleveurs nomades des steppes eurasiatiques

Les Koriaks de Sibérie Orientale

« Les Koriaks ressemblent aux Tchouktches tant par la culture que par la langue. Leur territoire se trouve au sud de l’Anadyr, notamment bien sûr dans les monts des Koryaks, et au nord du Kamtchatka. Comme leurs voisins du nord, ils sont donc divisés en deux groupes : les éleveurs de rennes nomades et les pêcheurs plutôt… Continuer de lire Les Koriaks de Sibérie Orientale

Mon livre sur les peuples de culture sibérienne

Une région du monde d’actualité en cette saison (notamment grâce au Père Noël) mais aussi, hélas, à cause du réchauffement climatique. De bonnes raisons de lire ce livre pour connaître un peu mieux ces peuples du froid.  » Dans la toundra et le nord de la taïga, le climat est continental mais l’été est très… Continuer de lire Mon livre sur les peuples de culture sibérienne

Mon nouveau livre sur les cavaliers nomades des steppes

Mon nouveau livre « Les steppes eurasiatiques à la fin de l’Antiquité« , qui présente essentiellement des peuples cavaliers nomades, est maintenant publié en lecture libre sur Atramenta. Un bon complément à 2 de mes oeuvres précédentes : « Langues et origines des peuples de l’Europe antique » et « Peuples et langues du Caucase« . Et pour le Grand Nord… Continuer de lire Mon nouveau livre sur les cavaliers nomades des steppes

Les Saces et le grand nomadisme cavalier des steppes

De langue iranienne orientale, les Sakas (ou Saces) ont créé le plus vaste empire avant celui des Mongols dans la steppe, aux environs de 1000 avant notre ère. Ce sont eux qui ont remporté la guerre entre les divers empires indo-européens des steppes eurasiatiques. Aux environs de l’an −850, ils ont donc occupé à eux… Continuer de lire Les Saces et le grand nomadisme cavalier des steppes

Les premiers éleveurs-nomades des steppes eurasiatiques

Je viens de rédiger les premières lignes de mon nouvel ouvrage : « Les steppes eurasiatiques à la fin de l’Antiquité ». Les voici : « La Nation-Mère indo-européenne (ancêtre de la plupart des Européens et des Indo-Iraniens) ainsi que quelques peuples de langue caucasique (les ancêtres des Sarmates) ont créé une culture d’éleveurs semi-nomade des steppes aux… Continuer de lire Les premiers éleveurs-nomades des steppes eurasiatiques

Les Tatars

Les Russes nommaient « Tatars » toutes les nations turques installées aux confins de leur pays. Mais en réalité ce mot n’a pas été inventé par les Russes (même s’il ressemble à « Tartare ») et il désigne un peuple bien particulier qui a fourni des troupes importantes à l’armée de Gengis Khan. A l’origine ce sont des Turco-Mongols… Continuer de lire Les Tatars

La Kalmoukie, un pays mongol sur la Volga

 » Les Kalmouks sont des Mongols oïrats. Ceux-ci avaient fondé le Khanat Dzoungar au Xinjiang. Ennemis des Khalkas et vaincus par l’empire chinois, ils s’expatrièrent au 17ème siècle dans la région de la basse Volga qui devint la Kalmoukie. La capitale est Elista. Néanmoins ils nomadisaient également avec leurs troupeaux dans les plaines environnantes, surtout… Continuer de lire La Kalmoukie, un pays mongol sur la Volga

Les Tchérémisses

 » Au nord des Mordves et à l’Est de Gorki habitent d’autres Finnois de la Volga, les Tchérémisses (ou Maris) avec Iochkar-Ola comme village principal. Ils ont été sujets du Khanat de Kazan. Ils furent soumis à la Russie par le Tzar Ivan le Terrible. Aujourd’hui il existe encore un million de locuteurs de leur… Continuer de lire Les Tchérémisses