Gardiens pour sauver ce qui reste de la forêt amazonienne

Qui sont réellement les Amérindiens qui habitent les forêts et les savanes d’Amazonie ? Que connaît-on de leur Histoire, de leurs anciennes traditions, de l’extrême diversité linguistique et culturelle de leurs tribus ? Un univers particulier et mystérieux qui se transforme peu à peu sous l’influence du monde moderne. Même leurs territoires le plus officiellement… Continuer de lire Gardiens pour sauver ce qui reste de la forêt amazonienne

Tout savoir sur les tribus autochtones d’Amazonie

Voici le lien pour accéder à la page de mon nouveau livre « Les gardiens des forêts d’Amazonie » sur le site de Librinova. Un ouvrage précieux (malgré son prix modique) pour mieux connaître ces peuples autochtones si nombreux et aux langues et cultures si variées ! Il doit figurer en bonne place dans toute bonne bibliothèque publique… Continuer de lire Tout savoir sur les tribus autochtones d’Amazonie

Les tribus autochtones de la forêt amazonienne

Appartenant à environ 400 peuples différents, la plupart des Amérindiens actuels des  régions les plus boisées de l’Amazonie pratiquaient peu l’agriculture autrefois et ils se nourrissaient surtout par la chasse, par la pêche et par la cueillette. Ils devaient pouvoir connaître les poisons de certaines plantes non comestibles et ils pouvaient d’ailleurs les utiliser contre… Continuer de lire Les tribus autochtones de la forêt amazonienne

Les Yagua entre Amazone et Putumayo

Les Yagua vivaient entre les fleuves Amazone, Napo et Putumayo, en Colombie et au Pérou, notamment dans la région de Loreto. Leur langue particulière appartient sans doute au groupe macro-caribe. Ils se servent de longues sarbacanes pour chasser et leurs chamanes fabriquent un bon curare. Ils peignent des traits rouges sur une partie de leur… Continuer de lire Les Yagua entre Amazone et Putumayo

Les Mashco d’Amazonie péruvienne

Les Mashco vivent encore en nomades chasseurs et cueilleurs sur des affluents du rio Madre de Dios au Pérou actuel. Ils sont un peu plus de 500 aujourd’hui et parlent une langue isolée, l’harakmbet, mais qui semble avoir connu de fortes influences de l’arawak des Piros voisins. Cette région de forêts tropicales n’était pas très… Continuer de lire Les Mashco d’Amazonie péruvienne

Les Arara, défenseurs de la forêt

Toute cette tribu de langue tupi semble avoir été atteinte par le virus covid-19 en juin 2020. Ce sont eux en tout cas qui ont le plus grand taux d’infection dans le pays. Or ils ne sont plus à cette date que 121 à rester dans leur réserve. Traditionnellement ils vivaient entre l’Iriri et le… Continuer de lire Les Arara, défenseurs de la forêt

Les Shiwiar, tribu de langue jivaro

De langue jivaro comme les Shuar, les Shiwiar vivent au sud de ceux-ci sur les rives du rio Pastaza en Équateur, non loin de la frontière péruvienne. Ils sont moins de 1 000 actuellement mais leur territoire est difficilement accessible. L’État d’Équateur a reconnu officiellement leurs droits sur une partie de leurs terres en 1992.… Continuer de lire Les Shiwiar, tribu de langue jivaro

Tristes tropiques : les Nambikwara du Mato Grosso

« Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui. » Cette phrase est tirée de « Tristes Tropiques » (1955) de Claude Lévi-Strauss, anthropologue et ethnologue. Mais l’acculturation des autochtones et la déforestation n’étaient pas encore aussi fortes à son époque qu’aujourd’hui . Il a visité des tribus encore sauvages du Mato Grosso central, une région… Continuer de lire Tristes tropiques : les Nambikwara du Mato Grosso

Le coronavirus renforce d’autres fléaux en Amazonie

Il semblerait qu’en 2020 le coronavirus ait déforcé la surveillance pour la protection de la forêt amazonienne, y compris par les autochtones, et encouragé par là la présence clandestine de bûcherons, de chercheurs d’or, de chasseurs et autres prédateurs illégaux dans les zones protégées. Les incendies et la déforestation seraient aussi combattus moins efficacement. La… Continuer de lire Le coronavirus renforce d’autres fléaux en Amazonie

Les Canoeiros, nomades irréductibles d’Amazonie

« On les nomme aussi « Carijo ». Cette tribu présente aux sources du Tocantin jusqu’au sud de l’île Bananal, semait la terreur parmi les Carajas. Ils pourraient être constitués d’un mélange de groupes de langue jê avec des Tupi. On a pu déterminer que leur vocabulaire est tupi et la Bible a été traduite dans leur langue.… Continuer de lire Les Canoeiros, nomades irréductibles d’Amazonie