La langue jivaro

« Jivaro » serait un nom péjoratif donné à un ensemble de peuples de la forêt et les linguistes ont choisi de l’utiliser pour nommer leur langue. Celle-ci aurait une parenté lointaine avec l’arawak et appartiendrait alors au groupe linguistique équatorial. C’est la langue des fameux « réducteurs de têtes » : les Shuar, les… Continuer de lire La langue jivaro

Les Huaorani, peuple de la forêt dans l’Etat nommé Equateur

Les Huaorani (ou Waorani) vivent dans l’Est de l’Etat actuel nommé « Equateur » où ils possèdent un grand territoire forestier entre rios Napo et Curaray. Ils étaient « chasseurs de tête » nomades et utilisaient la sarbacane de plus de 3 mètres avec fléchettes et curare. Ils étaient aussi armés de lances.Ils passaient pour être de redoutables guerriers.… Continuer de lire Les Huaorani, peuple de la forêt dans l’Etat nommé Equateur

Les Shipibo du fleuve Ucayali au Pérou

« Les Shipibos parlent une langue du groupe panoan. Ils vivent sur les rives de l’Ucayali au Pérou, en forêt amazonienne. Ils se sont associés aux Conibos, de même langue et qui étaient autrefois des sortes de pirates sur l’Ucayali car ils lançaient des raids maritimes contre d’autres tribus. Ensemble les Shipibo et les Conibo sont… Continuer de lire Les Shipibo du fleuve Ucayali au Pérou

Les Tukano, peuple d’Amazonie colombienne

« Les Tukano possèdent des territoires dans la forêt entre le rio Negro, le Japura et le rio Vaupés, en Colombie (Vaupés) et au Brésil (Amazonas). Un petit groupe se trouve au Venezuela. Ce nom semble être un quolibet pour les qualifier de toucans. Il est donné en fait à une tribu particulière mais les Européens… Continuer de lire Les Tukano, peuple d’Amazonie colombienne

Les Campas ou Ashaninca, des Arawaks sub-andins en Amazonie forestière

« Les Campas ou Ashaninca constituaient un groupe important de tribus de langue arawak en Amazonie péruvienne sur le haut Ucayali et l’Apurimac. Ils y seraient présents depuis plusieurs milliers d’années. Leur dialecte assez particulier ressemble à celui des Piro, des Matsiguenga et des Amuesha. Ces Arawaks de la jungle amazonienne  différaient fort de ceux rencontrés… Continuer de lire Les Campas ou Ashaninca, des Arawaks sub-andins en Amazonie forestière

Amazonie : Langue et nation Yanomami

‘On donne divers autres noms à ce peuple et à sa langue, notamment ‘yanoama‘ ou ‘yankmami‘, ce qui correspond habituellement à l’appellation d’une ancienne tribu plus importante que d’autres. La langue est parfois considérée comme un idiome particulier du chibcha ou encore comme un isolat. Les Yanomami utilisaient aussi un langage des signes pour communiquer… Continuer de lire Amazonie : Langue et nation Yanomami

Les Arawaks d'Amazonie et les Andes

Les Arawaks sont probablement originaires des côtes des Guyanes et de l’Amazonie. Certains d’entre eux ont traversé l’Amazonie sans doute sur le fleuve pour aboutir aux contreforts boisés des Andes où ils ont encore de nombreux descendants,dont les Campas. Quelques-uns se sont sûrement mêlés aux Jivaros, car la langue présente une parenté certaine avec l’arawak.… Continuer de lire Les Arawaks d'Amazonie et les Andes

À propos de la langue des Amérindiens Tupi

Le tupi était parlé essentiellement au Brésil (avec les plus importantes chefferies sur l’ensemble de la côte de ce pays) et dans le sud des Guyanes. À base de manioc, patate douce, maïs et tabac, l’agriculture des Tupi devait ressembler à celle des Arawaks et ils dormaient comme eux dans des hamacs.  Chasseurs et pêcheurs,… Continuer de lire À propos de la langue des Amérindiens Tupi

La déforestation en Amazonie

La forêt amazonienne est menacée dans son existence non seulement par la déforestation en faveur de l’agriculture, mais encore par les industries extractivistes des ressources naturelles, par l’élevage de bovins, par la chasse, par les incendies devenus très fréquents, par le développement de villes modernes, par la création de routes, par la navigation sur les… Continuer de lire La déforestation en Amazonie

Premières révoltes des tribus de la forêt amazonienne

« Aux 17è et 18è siècles, de très nombreux Amérindiens du futur Brésil sont réduits en esclavage par les Portugais, surtout s’ils se révoltent. Beaucoup succombent aussi aux maladies… Au début la pénétration des Blancs en Amazonie se fait essentiellement par les fleuves et par la navigation. Ils recherchent surtout des esclaves pour les plantations et… Continuer de lire Premières révoltes des tribus de la forêt amazonienne