L’écriture originale des langues chinoises

« L’écriture chinoise est apparue vers 1500 avant notre ère et est donc une des plus anciennes encore existantes. Elle a comporté des pictogrammes au début, puis aussi des idéogrammes et des idéophonogrammes. Les caractères chinois sont nommés sinogrammes : ce sont des logogrammes qui représentent un mot entier, ils peuvent être compris dans plusieurs langues différentes où ils sont identiques (ou presque). Les sinogrammes sont près de 60 000 si on compte tous ceux qui ont cessé d’exister. Chacun comporte de 1 à 36 traits (c’est donc un véritable dessin). À notre époque on en utilise encore 5 000 environ. L’écriture a évolué au fil du temps : la plus courante aujourd’hui est celle des sinogrammes simplifiés mais il existe aussi des sinogrammes traditionnels surtout utilisés par des langues sinitiques autres que le mandarin (le cantonais, par exemple). Evidemment cette écriture s’apprend beaucoup plus difficilement qu’un alphabet mais elle présente l’avantage que les sinogrammes lus peuvent être compris directement en Chine ou au Japon par des populations de langues différentes (ils ne représentent pas des sons mais des mots qui peuvent se lire différemment d’une langue à l’autre). Actuellement une transcription du chinois en une écriture latine existe également, le pinyin« .

C’est un extrait de mon prochain livre sur les peuples de langue sino-tibétaine.

En illustration, une page d’un vieux livre chinois (photo Pixabay)

2 réflexions au sujet de « L’écriture originale des langues chinoises »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s